C2Skame : Romances en poésies

C2Skame : Romances en poésies

5 clés...1ère clé. Sous-chapitre "La démission ?"

Sous-chapitre 3 : La démission ?

 

Ce qu'avait oublié de me dire Mademoiselle Ducoeur, c'est qu'elle allait rencontrer mon épouse et son amant, conseiller municipal d'opposition. C'était cela pour elle que de sonder des administrés.

 

Effectivement, l'article est paru ce matin, trois jours après mon interview avec pour titre : « Un maire infidèle, fantoche et mégalomane » et avec ma photo. La totale ! Et de plus en première page, donc immanquable, en ayant déformé mes propos ou en les ayant extrait de leur contexte ! Je n'ose rien dire à la mairie, mais tout le monde ayant un regard fuyant et je n'ai rencontré aucun conseiller municipal. J'avais eu tort de parler en toute franchise mais le Courrier Frisard a bonne réputation et a une bonne audience dans la région, malheureusement pour moi d'ailleurs. Toutefois je n'ai nulle rancoeur envers les journalistes, pour moi les journalistes, bienvenue ! Mais dans le cas présent je ne vais pas me laisser abuser. En effet, j'ai l'enregistrement de notre conversation. Et j'ai bien l'intention de m'en servir !

 

En milieu d'après-midi, je vois venir tout penaud mon maire adjoint demandant à me parler.

 

  • Monsieur le Maire, je ne tournerai pas autour du pot, donc je vais être direct. J'ai parlé à nos conseillers de la majorité, et nous avons conclu qu'il n'y avait pas d'autre solution pour toi que de démissionner. Avec cet infâme article tu as perdu toute respectabilité et crédibilité. Tu m'en vois profondément navré. Il est bien évident que je reste ton ami.

 

Commentaire de l'auteur :

 

A propos de « décrocher la timbale » avec cette interview, c'est tout le contraire. «Le ciel est tombé sur la tête » de notre pauvre maire. Il « a la tête sous l'eau » et pas celle de vie, qui pourtant lui ferait le plus grand bien en ces circonstances. La journaliste « l'a roulé dans la farine ». « Il est abandonné par les dieux ». Aura-t-il « plus d'un tour dans son sac » pour essayer de « s'en tirer à bon compte » ? Là les comptes « sont dans la rouge ». Il est à découvert : A table, elle lui a enlevé son couvert ! Il est tout seul : « Les rats ont quitté le navire ! »

 

 Pour continuer la lecture de ce manuscrit, cliquez sur ce lien : La riposte.

 

 Cliquez sur le lien pour aller au sommaire.



27/01/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 91 autres membres