C2Skame : Romances en poésies

C2Skame : Romances en poésies

5 clés...1ère clé. Sous-chapitre "Le démenti"

Sous-chapitre 6 : Le démenti.

 

Comme requis, le Courrier Frisard du lendemain comporte un nouvel article sur moi avec le titre : « Un maire certes peu heureux en amour, mais totalement dévoué à sa commune ». Le corps de l'article reprend les termes réels de mon interview, avec ma photographie.

Je passe un coup de fil au rédacteur en chef pour le remercier.

Mon premier adjoint, vient dans mon bureau, le journal à la main.

  • Bravo ! Bien redressée, la barre. J'espère que cela va gommer les impressions du premier article. Il n'est plus question que tu démissionnes.

  • Comme on est dans la rédaction du bulletin municipal, je te charge d'y incorporer un article à mon sujet, pour encore redresser la barre. Il faudrait montrer finement par des réalisations ou décisions, que je manoeuvre toujours le bateau « commune », malgré mes soucis et ma curatelle.

  • Bien volontiers ! Je m'en charge.

  • Mais je te mets dans la confidence : Je ne sais pas si je me représenterais l'année prochaine. Je ne voudrai pas que notre majorité soit mise en difficulté à cause de mauvais commérages sur la tête de liste. Mon image restera de toute façon un peu ternie. Et l'opposition ne manquera pas de s'en resservir. Ca contribuera à alimenter le doute. J'étudie très sérieusement, la solution d'aller m'installer à Dieppe où je prendrai un nouveau départ et y développerai une activité de conseiller conjugal, ou de conseiller matrimonial.

 

Commentaire de l'auteur :

 

Le Maire a bien fait de « ne pas jeter le manche après la cognée ». Il a fait « remettre les pendules à l'heure ». Car pour lui c'était pas l'heure de « pédaler dans la semoule ». Il y allait de son gagne-pain. Ainsi le maire « a bien tiré son épingle du jeu ». Il « a fait d'une pierre de coups » : retrouver la confiance de son adjoint et à priori celle de ses clients. Que va devenir la journaliste discréditée ? Monsieur le Maire, s'« en moque comme de sa première culotte ». Advienne que pourra pour elle ! Il lui avait « fait mordre la poussière », car « qui s'y frotte s'y pique ».

 

Pour continuer la lecture de ce manuscrit, cliquer sur ce lien : Coup de fil à mon ex.

 

Cliquez sur le lien pour aller au sommaire.



28/01/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 91 autres membres