C2Skame : Romances en poésies

C2Skame : Romances en poésies

5 clés...1ère clé. Sous-chapitre "Les pendules à l'heure"

Sous-chapitre 8 : Les pendules à l'heure avec Francis.

 

La journaliste pour cet article infâme, avait rencontré ma femme (question réglée) et aussi celui que je suppose être son amant, le conseiller d'opposition, Francis Dutort. Je l'avais convoqué pour 14 h 00 en présence de mon adjoint.

 

Il est à l'heure dite, les lèvres pincées. Et la conversation s'engage.

 

    • Monsieur le conseiller, je n'irai pas par quatre chemins. En tentant de me ternir, vous avez terni aussi mon équipe municipale et les administrés qui ont voté pour moi. Donc ce n'est pas une affaire personnelle. Les propos de la journaliste (qui n'est plus la bienvenue) étaient diffamants, et vous les avez alimenté. C'est inadmissible. Je casserai votre carrière politique à moins que vous ne fassiez une chose : Je vous laisse une demi page dans le bulletin municipal, où vous exprimerez clairement votre rejet total des allégations de la journaliste, surtout au titre « un maire infidèle, fantoche et mégalomane » en donnant des contre exemples à ces contre-vérités. Je vous propose comme titre « Un maire qui sait composer». C'est ce que je fais d'ailleurs actuellement avec vous.

    • Et si je refuse ?

    • Je retrouve dans tous les comptes-rendus des conseils municipaux, vos positions d'opposant par principe au mépris de l'intérêt de nos administrés. Et il y en a. J'en fais la compilation et le tirage à mes frais personnels et le fais distribuer dans toutes les boîtes aux lettres de la commune.

    • Bon d'accord, je vais le faire votre article, mais pas trop complaisant autrement j'aurai des problèmes avec mon parti.

    • Je vous accorde le fait de signer que par votre nom, sans référence à votre parti. Et je ne communiquerai pas de bulletin à votre parti. Cela vous va comme cela ? Aussi comme contre exemples au titre de l'article et en adéquation au titre que je vous ai suggèré, prenez des réalisations ou décisions que nous avons voté ensemble.

    • Je vous remercie de comprendre ma délicate position. Je vais vous rédiger cet article.

 

Commentaire de l'auteur :

 

Le maire « règle ses comptes ». Il renfloue son découvert. Et notre conseiller est sujet à un dédoublement de personnalité en effet : « un homme averti en vaut deux ». Le maire « lui a fait mordre la poussière ». Maintenant le maire « peut dormir sur ses deux oreilles », et « du sommeil du juste ».

 

Pour continuer la lecture de ce manuscrit, cliquez sur ce lien : Convoqué par le préfet.

 

Cliquez sur le lien pour aller au sommaire.



01/02/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 91 autres membres