C2Skame : Romances en poésies

C2Skame : Romances en poésies

5 clés...1ère clé. Sous-chapitre "Réunion de conseil municipal"

Sous-Capitre 12 : Réunion spéciale de conseil municipal.

 

Le maire et son adjoint, l'ont convoqué, avec pour but de redresser son image et par là celle de sa majorité. Avec l'opposition tout se joue en fait comme une partie du jeu de stratégie Skame Dames, où le maire a déjà pris trois rois adverses, et entame le repli d'un maximum de ses pièces sous la protection de ses rois et dames (Skame Dames étant un objet unique).

 

En introduction, le maire rappelle les deux articles du Courrier Frisard.

 

  • « Le 1er article a provoqué des dégâts sérieux, auprès de nos administrés ». Dis-je. « Comme il est infamant, il mérite une réponse, et l'opposition je pense ne s'y opposera pas. Dans un mois, cela va être le 5ème anniversaire de notre mandat. Aussi je propose une soirée festive, avec une exposition en photos de nos réalisations et leurs bienfaits pour la population. Je ferai un discours d'inauguration, puis je céderai la place au représentant de l'opposition. Ce sera une occasion unique de montrer notre souci commun d'oeuvrer pour le bien de la commune. La soirée se poursuivra avec l'animation par un orchestre et une buvette. Messieurs de l'opposition qu'en dites vous ? »

  • « Vu le contexte, et dans la mesure où les réalisations montrées sont celles votées en commun, nous n'y voyons aucun inconvénient ». Répond Monsieur Francis Dutort.

  • « Nous y inviterons les journalistes dont ceux du Courrier Frisard. » Je précise. « La proposition est-elle adoptée ? »

  • « Oui » répondent tous les membres du conseil municipal. Avec un oui du bout des lèvres, pour les conseillers d'opposition.

 

Commentaire de l'auteur :

 

« Nous mangeons à la même écuelle » dit le maire à son op-position (de repli). Il n'est pas leur « dénicheur de merles ». Il veut « couper court » aux propos diffamatoires du 1er article du Courrier Frisard. Tenter d'abattre le maire de cette façon arrivera « quand les poules auront des dents ». En lui faisant ce mauvais coup, le conseiller Dutort a « coupé l'arbre pour avoir le fruit ».

 

Pour continuer la lecture de ce manuscrit, cliquez sur ce lien : L'appel du préfet

 

 

Cliquez sur le lien pour aller au sommaire.

 



10/03/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 91 autres membres